Le sommet sur la biodiversité à Nagoya au Japon

Société
Typographie

Le sommet sur la biodiversité se tiendra du 18 au 29 octobre à Nagoya au Japon, une vrai mise à l'épreuve de la capacité de nos dirigeants de s'entendre à un mois du sommet sur le climat à Cancun.

Les 193 pays qui ont ratifiés la convention sur la biodiversité biologique en 1992 à Rio au Brésil seront présents. Les discussions tourneront autour de deux grands enjeux que sont :

  • Etablir un protocole sur l'acces des industries du Nord aux ressources des pays du Sud pour la fabrication de produits tels que des médicaments ou produits de beauté.
  • Adopter un plan stratégique pour la biodiversité pour tenter d'enrayer l'érosion des espèces animales et végétales d'ici à 2020.

L'engagement de 2002 qui avait pour but de freiner l'érosion de la biodiversité pour 2010 à été un echec et l'UICN (Union internationale pour la conservation de la nature) confirme que la biodiversité continue de s'amenuiser. "Le déclin de la biodiversité s'accélère" et le taux d'extinction des espèces est jusqu'à 1000 fois plus élevé" que le taux historique connu à ce jour, à rappelé en Septembre le sécrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon.

Le premier objectif du sommet de Nagoya sera de savoir pourquoi les résolutions prisent à Rio en 1992 furent un echec mais également de fixer des objectifs plus statégiques pour l'horizon 2020.

Selon Chantal Jouanno, secrétaire Francaise à l'écologie "Si on rate Nagoya, on risque de discréditer durablement la question environnementale à l'échelle internationale".