Une ambiance zen pour bien méditer

Les soins
Typographie

La méditation est une pratique mentale ou spirituelle qui consiste à porter toute son attention sur une pensée (pour en approfondir le sens) ou sur soi (par exemple pour mieux se connaitre).

La méditation est pratiquée dans le Bouddhisme, l'Hindouisme, le Taoïsme, le yoga, l'Islam et la Chrétienté. Elle vise à produire une paix intérieure, la vacuité de l'esprit, un apaisement du mental ou simplement une relaxation pour atteindre le bien-être.

Les techniques de méditations sont trop nombreuses pour toutes être décryptées ici. Nous nous contenterons donc de les classer par famille (axe de concentration) :

  • Une zone corporelle spécifique ou le déplacement d'une zone à une autre
  • Une perception précise
  • Le vide de tout concept ou vacuité
  • Un objet spécifique présélectionné profane ou religieux
  • Le nom d'une déité ou d'un concept inspirant la paix.
  • Le souffle
  • Un son
  • Une incantation
  • Une interrogation
  • Une visualisation
  • Un exercice mental

La méditation peut être ou non religieuse. Dans le cas d'une pratique non religieuse, celle-ci peut être nommée par d'autres termes plus génériques comme par exemple la relaxation, la concentration, l'observation de soi, etc.

La plupart des pratiques de méditation, dans leurs principes, sont généralement bien acceptées. Il existe cependant deux critiques principales :

  • La méditation pratiquée trop longtemps ou trop intensément peut conduire à des problèmes psychologiques, des symptômes de l'ordre de sensations inconfortables dans le corps ou de dissociation mentale ont pu apparaître. Lors d'une étude clinique sur 27 sujets pratiquant la méditation depuis de nombreuses années, des phénomènes de désorientation, de confusion mentale, ou le sentiment de « planer » ont été identifiés chez quelques sujets. Lorsque l'objectif recherché d'une thérapie est de renforcer l'identité (l'ego), la méditation serait alors déconseillée.
  • En dehors de la valeur éventuelle d'une pratique, certains groupes spirituels controversés sont parfois accusés d'utiliser la méditation comme un paravent à des activités condamnables (Aum Shinrikyo par exemple).