Les massages sont pratiqués depuis l'antiquité, quel en sont les bienfaits ?

Les massages
Typographie

L'art du massage - car il s'agit bien d'un art - était connu des Égyptiens, des Grecs et des Romains depuis l'Antiquité pour ses vertus médicales et esthétiques.

Cela fait maintenant plus de 3000 ans que les massages n'ont plus de secret pour les chinois et il est encore aujourd'hui considéré par la Chine, l'Inde et le Japon comme une branche à part entière de la médecine traditionnelle.

Le massage est une forme de toucher : on fait glisser les mains ou d'autres parties du corps comme les avant-bras ou les coudes sur la peau du partenaire et l'on appuie sur les divers muscles sous-jacents en utilisant différents mouvements comme la pression, le pétrissage, la friction ou l'effleurage.

Le massage peut être calmant, relaxant ou stimulant, certain agissent à la fois sur le corps, l'esprit, le psychisme et les émotions en se concentrant sur les énergies. Il favorise le bien-être.

BIENFAITS DES MASSAGES

Le massage en lui-même n'apporte pas grand chose à l'organisme. Il a surtout pour effet de le stimuler et d' aider notre corps à remplir ses fonctions en initiant un mécanisme afin que notre corps puisse prendre le relais.

Les massages contribuent à :

  • Relâcher les tensions musculaires
  • Raffermir et tonifier les muscles
  • Activer la circulation sanguine et le système lymphatique ( qui sert d'une part à drainer les excès de liquides se trouvant au niveau des tissus et d'autre part à permettre la circulation dans tout le corps et hors des vaisseaux sanguins des globules blancs. C'est un élément essentiel pour le système immunitaire et la cicatrisation)
  • Aide à éliminer les déchets s'accumulant dans nos muscles comme le CO2, l'urée (qui est formée dans le foie à partir de l'ammoniac provenant de la dégradation des acides aminés et qui est éliminée par l'urine) ou encre l'acide lactique...(acide organique)
  • Favorise le bien-être du corps.

Les informations situées sur cette page (et les pages de la rubriques) sont à utiliser uniquement à titre indicatif et ne peuvent en aucun cas être considérées comme un diagnostic médical.