Le panneau solaire une bonne idée pour le chauffage

Equipements
Typographie

Le chauffage représente le plus gros poste des consommations d’énergie dans l’habitat (65 %). Et qui ne rêve pas de voir fondre sa facture de chauffage tout en gardant un confort égal ? En modifiant ses comportements et en opérant des investissements judicieux, on peut y arriver. Voici des pistes à creuser.

Chauffez sans trop consommer

Empêchez la chaleur de s'échapper

  • Améliorez l’isolation thermique de votre habitat

Une bonne isolation évite le refroidissement des murs et diminue donc la condensation intérieure. L’isolation extérieure des murs est très performante et permet de supprimer les ponts thermiques. Faire poser des doubles ou triples vitrages limite également les pertes de chaleur. Et bien sûr, n’oubliez pas de vérifier la bonne isolation de votre toit.

Optimisez votre système de chauffage

  • Améliorez vos radiateurs existants

Pour que vos radiateurs consomment moins d’énergie sans les changer, équipez-les d'un robinet thermostatique qui va les maintenir à la température choisie, compte tenu du type d'occupation de la pièce (chambre ou séjour) et des apports gratuits de chaleur (exposition sud …).

  • Régulez et programmez votre chauffage

Un chauffage intelligent qui vous fasse faire des économies ? C'est possible : vous consommerez jusqu'à 10 % de moins avec un système de régulation (qui commande le chauffage en fonction d'une température choisie) et moins encore avec une horloge de programmation (qui réduit automatiquement la température la nuit ou quand la maison est vide).

  • Entretenez votre chaudière

C'est nécessaire pour votre sécurité, pour la santé de votre chaudière (moins de risques de panne, longévité accrue du matériel) et celle de vos finances : une chaudière régulièrement entretenue, c’est 8 à 12 % d'énergie consommée en moins. Et c'est obligatoire tous les ans.

  • Optez pour une chaudière performante

Votre chaudière a 20 ans ? Changez-la ! Vous économiserez au moins 15 % de votre consommation, et jusqu'à 30 ou 40 % en optant pour un modèle « à condensation » (ou "basse température" si la condensation n'est pas possible). En plus, votre installation polluera moins et produira moins de gaz à effet de serre : en France, le remplacement de toutes les chaudières qui ont plus de 20 ans économiserait le rejet de plus de 7 millions de tonnes de CO2.

  • Pensez à vous renseigner sur les systèmes de chauffage utilisant une source d’énergie renouvelable

En fonction de votre région, plusieurs possibilités s’offrent à vous, chauffage au bois, chauffage solaire, pompe à chaleur… des techniques qui bénéficient pour la plupart des aides financières de l’Etat et des collectivités territoriales.

Surveillez vos radiateurs

  • 19°C dans les pièces à vivre, 16°C dans les chambres, c'est bon pour la santé, le porte-monnaie et l'environnement. Passer de 20°C à 19°C, c’est peut-être un pull en plus, mais c'est surtout 7 % de consommation en moins.

    Pour le chauffage électrique, sachez que vos convecteurs électriques ne chaufferont pas plus vite si vous les poussez à fond. En revanche, ils ne s’arrêteront pas une fois la pièce à la bonne température et vous surchaufferez votre logement.

Pensez à faire de petits gestes mais qui rapportent beaucoup…

Fermez vos fenêtres en quittant votre domicile le matin, quand il fait froid, vous permettra de mieux conserver la chaleur.

Baissez le chauffage de votre habitat dès que vous vous absentez et le baisser au minimum lorsque vous vous absentez pour de plus longues périodes vous permettra de réaliser des économies.

Pensez au calorifugeage de vos installations

Comment calorifuger ?

Calorifuger votre installation de production et de distribution de chaleur consiste à l'isoler. Le calorifugeage peut vous permettre, à moindre frais, de limiter les pertes d'énergie lors de la distribution d'eau chaude dans votre habitat. Le calorifugeage est d'autant plus efficace lorsque les points d'eau sont éloignés de la source de production ou quand vos canalisations traversent des pièces non chauffées, comme les garages ou les caves.

Pour calorifuger les canalisations d'eau chaude, des isolants classiques sont généralement utilisés. Ils sont à conditionnés sous trois formes :
- des coquilles de fibres minérales ;
- des bandes de fibres minérales ;
- des manchons de mousse plastique.

Pour l'isolation des chaudières, ce sont des rouleaux de fibres minérales qui sont utilisés. Ces rouleaux sont maintenus autour de votre installation par du fil de fer ou de la mousse de polyuréthane.

  • A savoir

Le calorifugeage de tout ou partie de votre installation de production ou de distribution de chaleur ouvre droit au crédit d'impôt développement durable pour les logements de plus de deux ans. 25 % des dépenses d'acquisition des matériaux seront couvertes.

Evitez le recours à la climatisation

Adoptez les bonnes habitudes qui ne coûtent rien

Pour garder la fraîcheur dans votre logement, dès que le soleil éclaire les fenêtres, baissez les stores.

Fermez les volets en journée (pensez-y avant de partir travailler le matin !) et, dès que la température extérieure dépasse celle de votre logement, fermez aussi les fenêtres.
Quand la température extérieure s'abaisse au-dessous de celle de la maison, la nuit, ouvrez les fenêtres et créez des circulations d'air pour évacuer la chaleur stockée dans les murs, les planchers, etc.

Pour rafraîchir l'atmosphère, arrosez la terrasse et les plantes le soir, mais attention, respectez les consignes de restriction d'eau en période de sécheresse prononcée.

Source ADEME (www.ademe.fr).